Paroisse Saint-Paul et Sainte-Croix

Quartiers de Celleneuve et la Paillade

Diocèse de Montpellier

Accueil > Vie de notre paroisse > L’édito d’avril 2019

L’édito d’avril 2019

31 mars 2019, par Paroisse St-Paul et Ste-Croix Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour un carême de partage
Avec le mois d’avril s’ouvrent les trois dernières semaines de notre marche vers Pâques, autrement dit : les trois dernières semaines de notre carême. Dans son édito du 6 mars, Gérard Blayac, notre vicaire général, nous invitait à faire un carême en solidarité avec l’Église Universelle. Et c’est vrai que depuis Vatican II on insiste davantage sur un carême de partage que sur un carême de pénitence.
Le mot "carême" vient du latin quadragesima = quarantaine. L’origine de cette période de quarante jours précédant la fête de Pâques reste assez obscure. Il semble bien qu’on puisse déjà la chercher dans les milieux monastiques de l’Egypte à la fin du IIIème siècle. Mais dès le IVe siècle, elle prend en Occident un caractère de préparation pénitentielle à Pâques, en relation avec la fin de la période de catéchuménat pour les futurs baptisés de Pâques. En Orient, en revanche, l’attention se porta davantage sur la commémoration des quarante jours de jeûne de Jésus au désert.
Au cours des temps, certains usages ou rites ont pris place dans la pratique du carême… C’est ainsi, par exemple, que pour sauvegarder les quarante jours de jeûne effectif, alors que les dimanches étaient exclus de ce jeûne, on anticipa de quelques jours le début du jeûne en le plaçant le mercredi précédant le premier dimanche de carême. C’est à la suite de cela que fut inaugurée la pratique des Cendres lors de ce mercredi.
Dans l’Église catholique, le jeûne n’est plus explicitement prescrit sauf pour le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint.
Bonne fin de carême à tous et très joyeuses Pâques ensuite dans la joie de la Résurrection car ce qui fait que nous sommes chrétiens, c’est la croyance en la résurrection de Jésus.
Jean-Claude HÉLAS